sepiaCéphalopode répandu dans toute la Méditer­ranée pou­vant attein­dre 40cm de long sans compter les deux ten­tac­ules pro­trac­tiles, présente une capac­ité de mimétisme grâce aux cel­lules chromatophores.

Elle pos­sède une coquille blanche interne qui est rejetée et retrou­vée sou­vent sur les plages. La seiche habite les fonds sableux et les her­biers de posi­donie où elle s’enterre fréquem­ment dans le sable.

Pen­dant la péri­ode des amours, les mâles présen­tent des zébrures irrégulières noires et blanches. Après fécon­da­tion la femelle pond des œufs en forme de grappes de raisin noir qu’elle dépose sur toutes les sur­faces solides.

Pour se défendre con­tre les pré­da­teurs la sepia soulève ses deux ten­tac­ules supérieurs puis elle fuit tout en libérant une sorte d’encre noir qui con­stitue un cache par excellence.