Du point de vue his­torique la région de Béjaia a été explorée par plusieurs botanistes, le 20 juin1785, DES­FONTAINES a déter­miné le Bupleu­rum plan­tagineum et le Pen­nise­tum asper­i­folium. DUFOUR (1834 à 1840) et DURIEU (1842 à 1844) ont déter­miné les plantes suiv­antes : Euphor­bia den­droïdes, Gal­ium brun­neum, Lithos­per­mum ros­marini­folium,Bupleu­rum fru­ti­co­sum, Ambrosia mar­itima
Depuis plusieurs inven­taire ont été réal­isés que se soit par l’équipe tech­nique du parc ou dans le cadre des thèses de fin d’études.
La flore du Parc National de Gouraya est riche et diver­si­fiée (399 espèces, dont 96 médic­i­nales et 02 espèces non citées dans la flore d’Algérie à savoir Cheiran­thus cheiri et Cheilan­thes acros­tica), allant d’espèces rares (Bupleu­rum plan­tag­inum, Lithos­per­mum ros­marini­folium,Limo­nium gouge­tianum…) aux espèces com­munes (Pinus halepen­sis, Quer­cus coc­cifera…) et car­ac­térisant les zones humides (Phrag­mites com­mu­nis, Typha angus­ti­fo­lia…) ainsi le Parc National est un milieu naturel con­sti­tué de nom­breux écosys­tèmes abri­tant une mul­ti­tude d’espèces d’intérêt scientifique.