fort gourayaBéjaia tombée au pou­voir des Van­dales en 430, fût appelée «Gouraya» par ces derniers, mot qui sig­ni­fie dans leur langue: mon­tagne (Gor), ville (aya).
C’est de là que le Djebel Gouraya tira son nom.
Situé au som­met du Djebel Gouraya à 672 m d’altitude, le fort a été con­struit par les Espag­nols au 16eme siè­cle, puis remanié par les Français au 19éme siè­cle, qui amé­nagèrent alors le sen­tier péde­stre y menant en 1856.

Le fort qui abrite le légendaire tombeau de Yemma Gouraya, con­sti­tua à tra­vers les âges un point de vigie par excel­lence, de par sa posi­tion stratégique qui per­met de dominer absol­u­ment la région entière. Actuelle­ment ce dernier est con­sid­éré comme un lieu de pèleri­nage par les pop­u­la­tions avoisi­nantes, et reçoit des mil­liers de vis­i­teurs chaque année en toute saison.